Thomas Angelvy

Thomas est un « France trotter ». Né en 1993 à Nantes, il a ensuite passé son enfance dans une petite bourgade du Limousin, avant de passer son adolescence à Poitiers et d'enfin terminer ce périple à Paris. Pourquoi Paris ? Pour vivre son rêve : devenir humoriste !

Après un BTS Négociation et Relation Client (premier grand rôle de sa vie), il décide à 20 ans de rejoindre la capitale et d'apprendre les ficelles du métier dans une école de théâtre. Pendant ces deux ans (2013 – 2015), il met au point deux spectacles : L’un dans l’autre, une pièce de théâtre co-écrite avec son camarade François Bondu, ainsi que son premier one man show, #VDT.

Depuis 2015, Thomas essaie de montrer sa bouille un peu partout… et ça fonctionne ! Récompensé à 9 reprises (Prix du jury et prix du public) dans plusieurs festivals d’humour, il assure les premières parties de grands humoristes comme Jarry, Bérengère Krief, Olivier de Benoist ou encore Cauet.

Il participe aussi aux Debjam du Jamel Comedy Club. En 2016, il y rencontre Aslem Smida qui devient son manager et metteur en scène. Fin connaisseur du milieu de l'humour, Aslem a notamment mis en scène des artistes comme Baptiste Lecaplain et Gaspard Proust. Il présente à Thomas l'auteur et scénariste Sylvain Lacourt qui participe à la consolidation de #VDT.

En parallèle, Thomas joue sa pièce au théâtre du Marais et son one man show au théâtre Bo Saint Martin plusieurs soirs par semaine. Avec Sylvain Lacourt, il coécrit également la chronique « C'est pas moi, c'est Google ». D'abord diffusée sur Radio VL en 2016-2017, elle passe ensuite sur la FM dans l'émission "Tout peut arriver" de la radio Voltage.